Les Moulins du Lohan

Boralex.com

  • LinkedIn - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • Instagram
 

LE PROJET EN QUELQUES MOTS

Par trois arrêtés rendus en avril 2021, le Conseil d’Etat a validé les autorisations nécessaires à la réalisation du projet éolien des « Moulins du Lohan » porté par les équipes françaises de Boralex. Initialement autorisé en 2014 après 5 années de développement en concertation avec les parties prenantes, le chantier a connu un coup d’arrêt en 2017 avec l’annulation des autorisations administratives par le Tribunal Administratif de Rennes en première instance.

Désormais, Boralex se projette sur la reprise du chantier afin de concrétiser le projet dans le respect de ses engagements initiaux. Le projet éolien des Moulins du Lohan est lauréat de la période 7 (février 2021) des appels d’offres CRE et dispose de ce fait d’un contrat de 20 ans.

Le projet des Moulins du Lohan représente une emprise de seulement 0,3% sur les 4000 ha de forêt d'exploitation. Il n'y a aucune perte de surface forestière, les 11,4 ha de résineux défrichés seront remplacés par 12,25 ha d'essences d'arbres feuillus.
La puissance installée de 64.6 Mw permettra d'alimenter annuellement l'équivalent de la ville de Vannes. C'est un projet important pour la Bretagne qui importe aujourd'hui 85% de son électricité dont la moitié provient d'énergies fossiles.

MOULIN DU LOHAN

PROJET ÉOLIEN

eolien.png

64,6 MW

Nombre d’éoliennes :
Puissance unitaire :
Puissance totale :
Nombre foyers alimentés *:

17
3,8 MW
64,6 MW
environ 32 000

* Base calcul RTE

Comprendre les enjeux environnementaux
Comprendre les enjeux environnementaux
02:14
Lire la vidéo
Concertation sur le projet
02:22
Lire la vidéo

UN PROJET D’INTÉRÊT GÉNÉRAL

Le projet des Moulins du Lohan est le résultat d’un développement de plus de 10 ans, réalisé en concertation avec les parties prenantes, les services de l’État et les élus locaux.

Il revêt un intérêt tout particulier pour l’approvisionnement électrique de la Bretagne. La région importe aujourd’hui 85 % de son électricité – dont la moitié est d’origine fossile – alors qu’elle possède le 2ème gisement en vent de France. Elle est, par ailleurs, la 5ème région française en matière de capacité éolienne installée avec environ 1 GW, soit 6 % du parc national.

La région a exprimé sa volonté de contribuer aux enjeux énergétiques et environnementaux de son territoire avec, notamment, l’adoption en 2010 du Pacte Electrique Breton dont l’ambition est de répondre durablement aux défis auxquels la Bretagne est confrontée en matière de sécurisation de son alimentation électrique. Le Pacte Electrique Breton affiche un objectif de 2,8 GW installés pour l’éolien terrestre. La production d’énergie renouvelable est un objectif de la loi de la transition écologique et énergétique en plus d’être une nécessité pour la région Bretagne, dont seulement 10 % de la consommation d’énergie finale dans la région provient de sources renouvelables.

A sa mise en service, le parc éolien des Moulins du Lohan sera équipé de 17 éoliennes Vestas V126 d’une puissance unitaire de 3,8 MW, soit un total de 64,6MW. Sa production permettra de couvrir l’équivalent de la consommation électrique d’environ 32 000 foyers. Les équipes de Boralex basées à Haute-Goulaine, à moins de 2 heures de route des Forges de Lanouée, auront la charge de la maintenance et de l’exploitation.

EOLIENNE et Nature-12-HD.jpg
GERCENDE ET MELANIE-111-HD.jpg
eolien.png

Éolien

Les éoliennes permettent de transformer
la force du vent en électricité, grâce à un générateur.

 

Bien qu’elle reste relativement récente, l’énergie éolienne gagne en popularité dans de nombreux pays depuis plusieurs dizaines d’années.

L’énergie cinétique de l’air en mouvement est transformée en électricité par des éoliennes installées à des endroits où les conditions météorologiques sont les plus propices.

Les éoliennes peuvent être utilisées individuellement ou regroupées en parcs éoliens.

AVANTAGES

Produire une énergie naturelle 100% renouvelable et durable

workers.png
hands.png
pig.png
co2.2.png
eolienne2.png
charts.png

Créer des emplois de qualité

Compensation des gaz à effet de serre

Soutenir les fournisseurs locaux

Améliorer la qualité de l'air

Augmenter les recettes fiscales des municipalités

Alimentation énergétique de la Bretagne

 

LE CHANTIER

Échéancier de construction

Le chantier doit redémarrer après la mi-septembre par la déconstruction des fondations initiales (dont les matériaux (béton et acier) seront entièrement recyclés et revalorisés via leur filière de recyclage respective) et la remise en état des voiries. Cette première phase s’étendra jusqu’au début de l’année 2022.

Par la suite, les activités du chantier (réalisation des nouvelles fondations, raccordement, livraison des composants et montage des éoliennes) s’étendront jusqu’en 2023, période prévisionnelle de mise en service du parc éolien.

Plouguin-SOL-8.jpg

CHRONOLOGIE DES MOULINS DU LOHAN

2010-2023

Développement
(études et conception du projet)

Préparation et début de
la phase de construction

Pause du chantier et instruction judiciaire

Construction

2010 À 2014

2015

2016

2017 À 2020

2021

2022

2023

Co-construction du projet avec la collectivité

Obtention des autorisations administratives

T3 2017 : Annulation des autorisations administratives par le TA de Rennes en première instance

T4 2017 : Appel des jugements par Boralex et l'État

T4 2021: Reprise du chantier par la déconstruction des fondations initiales et la remise en état des plateformes et de la voirie

Mise en service prévisionnelle

T1 2019 : Jugement de la CAA de Nantes en faveur de Boralex

T2 2019 : Pourvois devant le Conseil d'État par l'opposition

T1 2021 : Le conseil d'État confirme le jugement...

NOS PARCS

ENVIRONNEMENT

Le fonctionnement du chantier sera adapté afin de favoriser le maintien des fonctionnalités biologiques au sein du massif forestier. Cela passe par des mesures de protection des habitats naturels et espèces animales. Notons par exemple :

Pas de perte de surfaces forestières :

Surface de défrichement de 11,4 ha au sein de parcelles résineuses soit 0,3% du massif forestier pour une surface de reboisement de 12,25 ha. Reboisements à haute valeur écologiques avec des essences feuillues.

Maintien des fonctionnalités biologiques au sein du massif forestier :

Création de sites propices à la reproduction des amphibiens (mares, ornières et prairies humides).

Fonctionnement du chantier adapté afin de protéger les habitats naturels et les espèces animales 

De plus, une gestion sylvicole adaptée visant à favoriser la reproduction de l’avifaune et des chiroptères au sein de la forêt de Lanouée a été mise en place en tant que mesure compensatoire.

Mesures en faveur des chiroptères (Arrêt du chantier pendant la période d’activités)

Par ailleurs dès la phase chantier, un comité de suivi écologique sera mis en place. Ce comité aura pour rôle le suivi de l’efficacité des mesures et la validation des protocoles de suivis détaillés en phase d’exploitation. Ces suivis doivent permettre de valider l’efficacités des mesures compensatoires à l’installation du parc éolien.

Le comité sera composé d’un ou plusieurs représentants de Boralex, des structures associatives environnementales locales et des services de l’Etat.

Naturalistes et groupe-78-HD.jpg
 

PRESSE

Communiqué de presse 
16 avril 2021


Boralex salue la décision rendue par le Conseil d’Etat concernant le projet des Moulins du Lohan

 

FOIRE AUX QUESTION

Pourquoi développer l’éolien ?

En 2020, la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) a fixé le cadre des objectifs nationaux pour l’éolien. Elle positionne l’éolien sur un minimum de 33,95 GW en exploitation à 2028, seuil atteint à environ 50% en 2020 (17,6 GW en exploitation). La récente publication du rapport RTE rappelle quant à lui l’indispensable déploiement des énergies renouvelables, éolien en tête, pour atteindre les objectifs de neutralité carbone à 2050. Quel que soit le scénario énergétique de la France, la transformation du mix énergétique est impossible sans un développement significatif des énergies renouvelables.

Pourquoi développer l’éolien terrestre en Bretagne ? 

La région Bretagne importe aujourd’hui 85 % de son électricité – dont la moitié est d’origine fossile – alors qu’elle possède le 2ème gisement en vent de France. Elle est, par ailleurs, la 5ème région française en matière de capacité éolienne installée avec environ 1 GW, soit 6 % du parc national. La région a exprimé sa volonté de contribuer aux enjeux énergétiques et environnementaux de son territoire avec, notamment, l’adoption en 2010 du Pacte Electrique Breton dont l’ambition est de répondre durablement aux défis auxquels la Bretagne est confrontée en matière de sécurisation de son alimentation électrique. Le Pacte Electrique Breton affiche un objectif de 2,8 GW installés pour l’éolien terrestre. La production d’énergie renouvelable est un objectif de la loi de la transition écologique et énergétique en plus d’être une nécessité pour la région Bretagne, dont seulement 10 % de la consommation d’énergie finale dans la région provient de sources renouvelables.

6000 GWh de production d'éolien terrestre d'ici 2030, c’est l’objectif que s’est fixé la Région dans le cadre de son Schéma Régional de Développement Durable et d’Égalité des Territoires (SRADDET) qui a été approuvé en 2020.

Pourquoi développer l’éolien en Forêt de Lanouée ? 


La forêt représente 31% de la surface métropolitaine française, souvent sur des zones de potentiels éoliens. En Bretagne, le territoire a, en complément de son insularité énergétique, une seconde particularité : le caractère diffus de son habitat, le linéaire côtier conséquent, les servitudes réglementaires et les parcs éoliens existants qui réduisent la surface d’accueil de nouveaux projets éoliens, pourtant nécessaires à l’atteinte des objectifs régionaux. Le milieu forestier présente donc un enjeu pour la région afin de répondre à la double contrainte énergétique et spatiale: il s'agit à ce jour du parc le plus important de la Bretagne et les éoliennes se situeront à plus d'un kilomètre des habitations (soit deux fois plus que l'oblige la réglementation).

Quelle prise en compte de la biodiversité ? 

Dans le cas des Moulins du Lohan, l’insertion du projet a été pensée afin de favoriser le maintien des fonctionnalités biologiques au sein du massif forestier. Cela passe par des mesures de protection des habitats naturels et espèces animales. Notons par exemple :

  • Pas de perte de surfaces forestières :

    • Surface de défrichement de 11,4 ha au sein de parcelles résineuses soit 0,3% du massif forestier pour une surface de reboisement de 12,25 ha. Reboisements à haute valeur écologiques avec des essences feuillues.

  • Maintien des fonctionnalités biologiques au sein du massif forestier :

    • Création de sites propices à la reproduction des amphibiens (mares, ornières et prairies humides).

  • Fonctionnement du chantier et mesures compensatoires adaptés afin de protéger les habitats naturels et les espèces animales :

    • Gestion sylvicole adaptée et favorisant les habitats et la reproduction de l’avifaune volante remarquable de la forêt de Lanouée

    • Mesures en faveur des chiroptères (Arrêt du chantier pendant la période d’activités)

Combien d’éoliennes vont être implantées en Forêt de Lanouée ?  

Le projet est situé sur la commune de Les Forges, qui a fusionné en 2019 avec la commune de Lanouée pour devenir la commune des Forges de Lanouée. Il sera composé de 17 éoliennes de 3,8 MW, soit une puissance totale de 64,6 MW (équivalent de consommation d’environ

32 000 foyers).

Pourquoi le projet éolien a été arrêté puis repris ?   

Le projet des Moulins du Lohan est le résultat d’un développement de plus de 10 ans. Par trois arrêtés rendus en avril 2021, le Conseil d’Etat a confirmé les jugements de 2019 de la Cour d’Appel de Nantes qui avaient validé les autorisations nécessaires à la réalisation du projet éolien des « Moulins du Lohan » porté par les équipes françaises de Boralex.

Initialement autorisé en 2014 après 5 années de développement en concertation avec les parties prenantes, le chantier avait connu un coup d’arrêt en 2017 avec l’annulation des autorisations administratives par le Tribunal Administratif de Rennes en première instance.

Désormais, Boralex se projette sur la reprise du chantier afin de concrétiser le projet dans le respect de ses engagements initiaux. Le projet éolien des Moulins du Lohan est lauréat de la période 7 (février 2021) des appels d’offres CRE et dispose de ce fait d’un contrat de 20 ans.

Qui sera l’exploitant du parc éolien ? 

A sa mise en service, le parc éolien des Moulins du Lohan sera équipé de 17 éoliennes Vestas V126 d’une puissance unitaire de 3,8 MW, soit un total de 64,6MW. Sa production permettra de couvrir l’équivalent de la consommation électrique d’environ 32 000 foyers. Les équipes de Boralex basées à Haute-Goulaine, à moins de 2 heures de route des Forges de Lanouée, auront la charge de la maintenance et de l’exploitation.

UNE QUESTION?

 

BESOIN DE PLUS D'INFORMATIONS?

Contactez-nous

Sky 56

18, rue du Général Mouton-Duvernet

CS 43858 - 69487 Lyon Cedex 03

France
 

Telephone: 33 (0)4 78 92 68 70

MOULINSDULOHAN@BORALEX.COM

  • LinkedIn - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Facebook - Black Circle